FORUM FERME JUSQU'A NOUVEL ORDRE.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Algérie 1954-1962

Aller en bas 
AuteurMessage
AAA Robert
Citoyen
Citoyen
avatar

Race d'Oiseau : Strix uralensis

Messages : 17
Date d'inscription : 06/09/2012

MessageSujet: Algérie 1954-1962   Mer 3 Oct - 21:35

Si je poste cet article, c'est bel et bien parce que le général n'est pas d'accord avec moi sur ce sujet... J'espère qu'il ne m'en voudra pas... Non, du peu que je le connaisse, je ne pense pas qu'il m'en veuille pour ça. Après tout, et si je ne me suis pas trompé en lisant le descriptif de la section, hé bien cette section est là pour ce genre de choses.
Hé bien... Allons-y.



Le 19 mars 1962, et contre l'attente de nombreux français, le gouvernement signa ce que les journaux appelèrent "les accords d'Evian". Ce jour qui restera gravé dans l'histoire comme la fin d'une guerre, fut hélas également le début d'une autre qu'il ne nous faut pas oublier.
Près de cinquante ans plus tard, et dans l'optique de (excusez mon ton péjoratif) la "célébration de la liberté contre le colonialisme", en France même, il vint à l'idée de certain d'entre nous de célébrer ce jour qui, semblerait-il, soit devenu un symbole de la liberté contre l'occupation et l'oppression (ou du moins, c'est ce qu'il semble résulter de l'opinion publique telle qu'on veut la faire paraître).

Je ne désire pas m'attarder sur les détails des voix indignés que cette suggestion a réveillé, mais plutôt sur ce que le fait que cette suggestion ait été faite implique comme démarche intellectuelle au sein des sphères à l'origine de l'idée...

Hormis le fait que célébrer ce jour reviendrait à célébrer la défaite de la France (pour faire simple), on note que l'on trouve ici un déni on ne peu plus clair de la politique colonialiste européenne dans sa globalité!
Notre histoire est (enfin, si vous faites parti du public auquel je crois m'adresser) l'histoire de la France, et l'histoire de la France, à chacune de ses périodes, n'est jamais blanche, ou jamais noire. La colonisation qui fait partie de notre histoire n'est ni blanche ni noire, et nier ce que la colonisation a apporté (avec un certain prix en retour, certes) aux colonisés est, (et toute personne censée le reconnait), la preuve d'une profonde erreur.

De plus, cette date que fut le 19 mars 1962 ne restera une date pour la liberté que dans la théorie... Car cette date, cette date qui est celle de la délégitimisation des actions de l'armée française en Algérie est également donc celle de la non-protection des français sur le territoire.
Commença alors donc ce que l'on appellerait aujourd'hui une épuration ethnique, certes, peu méthodique, mais d'un barbarisme et d'une efficacité dont beaucoup de régimes des années 40 auraient quelque chose à envier. Ce fut la mort, par les troupes régulières Algériennes, de plusieurs milliers de français, colon légaux arrivés en familles auparavant, et se sentant aussi algériens qu'ils étaient français.
C'est l'histoire du massacre que notre gouvernement anticolonialiste ne se plait pas à afficher comme il en affiche d'autres plus dans l'air du temps; comme si des colons ne pouvaient pas, par définition, être des victimes; comme si pieds noirs et harkis n'étaient pas de notre histoire de France.
C'est l'histoire d'un président qui, dans leur désillusion, a montré ses limites et les a sacrifié (il n'y a pas d'autre mot).
C'est l'histoire d'une histoire qui a été réécrite.
C'est l'histoire des oubliés de notre France qu'ils aimaient.


Et vous, que pensez-vous donc de cette Algérie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Palladium
Dingaulliste.
avatar

Race d'Oiseau : Coq Gaulois.

Messages : 123
Date d'inscription : 19/08/2012

MessageSujet: Re: Algérie 1954-1962   Jeu 4 Oct - 17:34

Eh bien Robert, la voilà, notre occasion de discuter de l'Algérie. Je ne t'en veux pas, quelle idée ! Tu me connais assez pour savoir ce que je pense des gens qui n'aiment pas exprimer leur opinion.

Ce "désaccord" est un désaccord compliqué. Disons que mon indépendantisme est l'indépendantisme sans les faits. Il est basé sur des valeurs morales et sur quelques pronostics quant à la réussite d'un soulèvement. Peut-être un indépendantisme d'opportuniste ? Va savoir. Ceci mis à part, j'adhère à ton point de vue. De ce fait, je vais apporter ma pierre à tes dires.

Hélas, je ne puis te donner des arguments aussi solides que tu le voudrais et sur lesquels tu pourrais rebondir, étant donné ma piètre rhétorique et mon inexpérience en débat (c'est mon premier, si on compte pas les "débats-délires"). Cela n'excuse rien, je le sais, et j'espère que je serai néanmoins un interlocuteur à ton goût. Espérons que je ne ferai pas de sophisme ou que je ne me vêtirai pas des plumes du perroquet et du collier du chien de garde.


Comme tu le sais, je pense qu'être contre quelque chose ne signifie pas avaler tout le pour de ce que j'approuve. Cette phrase ne veut rien dire. Reformulons. Je suis contre l'Algérie française, mais aucunement pour la façon dont cette indépendance s'est réglée.

Disons alors que je suis indépendantiste de cœur et, à la vue des faits, colonialiste de raison.

Citation :

Le 19 mars 1962, et contre l'attente de nombreux français, le gouvernement signa ce que les journaux appelèrent "les accords d'Evian". Ce jour qui restera gravé dans l'histoire comme la fin d'une guerre, fut hélas également le début d'une autre qu'il ne nous faut pas oublier.
Près de cinquante ans plus tard, et dans l'optique de (excusez mon ton péjoratif) la "célébration de la liberté contre le colonialisme", en France même, il vint à l'idée de certain d'entre nous de célébrer ce jour qui, semblerait-il, soit devenu un symbole de la liberté contre l'occupation et l'oppression (ou du moins, c'est ce qu'il semble résulter de l'opinion publique telle qu'on veut la faire paraître).

Pour les accords d'Evian, je pense que cette caricature de Faizant exprime bien ce que j'en pense.


Car oui, la France est naïve.
Les gens croient que tout est toujours réglé. Les gens croient toujours que le leader va sauver tout le monde, réussir à établir la paix et aider les bébés ours. Pardon, je Généralise, mais il le faut bien.
Le fait que soit fêté ce jour m'horrifie, moi qui tiens en haute-estime la Patrie. Cette pseudo-moralité de mes deux (pardonne mon langage soudainement cru) qui nous pousse à croire que le colonialisme, c'est le mal, que tout le monde, il doit être bien "libre". La décolonisation, De Gaulle lui-même l'a dit, c'est parfois "la clochardisation". Veux-tu fêter les accords d'Evian ? Honnêtement, pour moi, cela revient à fêter le 22 Juin 1940, moralement parlant.

Citation :

Hormis le fait que célébrer ce jour reviendrait à célébrer la défaite de la France (pour faire simple), on note que l'on trouve ici un déni on ne peu plus clair de la politique colonialiste européenne dans sa globalité!
Notre histoire est (enfin, si vous faites parti du public auquel je crois m'adresser) l'histoire de la France, et l'histoire de la France, à chacune de ses périodes, n'est jamais blanche, ou jamais noire. La colonisation qui fait partie de notre histoire n'est ni blanche ni noire, et nier ce que la colonisation a apporté (avec un certain prix en retour, certes) aux colonisés est, (et toute personne censée le reconnaît), la preuve d'une profonde erreur.

Totalement d'accord. La vision manichéenne de la plupart à propos de l'Histoire me répugne. Je me permets d'ajouter une citation de mon cru (va savoir, un jour je serai peut-être célèbre) : "le monde n'est pas à voir en rose et surtout pas en noir et blanc". La colonisation a apporté des choses, tout autant qu'elle a pris d'autres. C'est la langue française que les petits Algériens apprennent à l'école. C'est beaucoup de notre culture qu'ils étudient, qu'ils utilisent, mes correspondants d'Alger et d'ailleurs me le confirment.

Citation :

De plus, cette date que fut le 19 mars 1962 ne restera une date pour la liberté que dans la théorie... Car cette date, cette date qui est celle de la délégitimisation des actions de l'armée française en Algérie est également donc celle de la non-protection des français sur le territoire.
Commença alors donc ce que l'on appellerait aujourd'hui une épuration ethnique, certes, peu méthodique, mais d'un barbarisme et d'une efficacité dont beaucoup de régimes des années 40 auraient quelque chose à envier. Ce fut la mort, par les troupes régulières Algériennes, de plusieurs milliers de français, colon légaux arrivés en familles auparavant, et se sentant aussi algériens qu'ils étaient français.
C'est l'histoire du massacre que notre gouvernement anticolonialiste ne se plaît pas à afficher comme il en affiche d'autres plus dans l'air du temps; comme si des colons ne pouvaient pas, par définition, être des victimes; comme si pieds noirs et harkis n'étaient pas de notre histoire de France.

19 mars 1962. Liberté. Ah-ah. Elle est bien bonne. En tant que descendant d'un Pied-Noir du côté paternel, je ne peux qu'approuver. Le FLN, par exemple, n'était pas une joyeuse troupe. Et les harkis ? Il y a un petit espace de réunions pour anciens combattants dans mon quartier, pas loin de chez moi. J'ai assisté à un de leur rassemblement, quand j'étais encore plus jeune et ignorant qu'aujourd'hui. Je ne les comprenais pas plus que je ne comprenais ces Juifs déportés à l'époque. Mais maintenant, j'ai le même pincement de cœur, la même envie de gerber, en pensant à l'Algérie qu'en pensant à l'Holocauste.

Quant aux harkis et aux pieds noirs ?
Les petites gens issues de familles algérienne que je connais n'ont de cesse de me railler, de me persécuter car j'ai du sang de Pied-Noir dans les veines. Les Pieds-Noirs étaient contre leur Algérie, tu vois ? Et si tu es harki, tu as "trahi ta race", et on te martyrise tout autant. Faut-il être pour toi ou contre toi, à la fin ? Est-ce tant un mal d'aimer ton pays ? Ils nous diront que la France est raciste."

_________________

From Russia with love ~


«En fait, Palladium est le croisement entre De Gaulle, James Bond et un Bisounours. »

Un fort grand ami.


Dernière édition par Général Palladium le Sam 24 Nov - 18:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pokebip.com/pokemon/index.php?phppage=membres/blogs/a
AAA Robert
Citoyen
Citoyen
avatar

Race d'Oiseau : Strix uralensis

Messages : 17
Date d'inscription : 06/09/2012

MessageSujet: Re: Algérie 1954-1962   Jeu 4 Oct - 19:20

Je ne connaissais pas cette caricature de Faizant... Merci de me l'avoir présenté.
Gaulliste est effectivement flou; c'est pour cette raison que je me suis efforcé de ne pas l'employer; il l'est, après tout, autant que "communiste" dans une autre mesure, quand on y pense, n'est-ce pas?

Comme il faut l'admettre, de Gaulle (admirable par certains points) s'est "planté" pour l'Algérie... Et je ne pense pas que l'OAS soit une organisation à blâmer; vu les circonstances, et vu ce qu'il finit par en être, et sans même aller jusqu'à dire que le fin justifie tous les moyens, ils ont bien peu de comptes à rendre.
Ou du moins, incroyablement moins que d'autres qu'il n'est plus la peine de citer.
Citation :
"Disons alors que je suis indépendantiste de cœur et, à la vue des faits, colonialiste de raison."
Il est vrai.
C'est un fait que j'avais oublié chez le général; la distance qu'il tient entre ses opinions et sa raison... Comme il a pu le constater, je ne suis pas de cette conception des opinions, mais vu de la réponse qu'il m'a fourni, je ne peux que respecter cette opinion qui est bien loin d'être le commun quantique de l'internationalisme hippie (si tu vois ce que je veux dire).

Comme il est force de constater, je base personnellement mes opinions sur des faits (Et parfois un peu trop, peut-être...?), tout en gardant tout de même une part de concepts moraux (par ailleurs quasiment jamais inhérants)...
Mais je reste colonialiste de coeur, et finalement, ce n'est que cela qui semble nous opposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Palladium
Dingaulliste.
avatar

Race d'Oiseau : Coq Gaulois.

Messages : 123
Date d'inscription : 19/08/2012

MessageSujet: Re: Algérie 1954-1962   Jeu 4 Oct - 19:31

Mais de rien, Robert ! Dieu sait que ce caricaturiste était un brave gars. Il me manque.

Oui. Qui diable peut se dire vraiment "gaulliste" ou "communiste" ? Beaucoup de termes sont flous mais, hélas, à défaut d'en avoir de propres, on les prend quand même.

Oui, nous n'avons pas la même conception de l'opinion, malgré nos ressemblances.

Je suis une personne vraiment attachée à ses convictions, à ses valeurs morales, à son amour pour la Patrie, entre-autres. Et ça va donc me faire prendre une décision de "cœur" (ici, l'Algérie Algérienne) qui va différer de ce que je pense des faits (ce fut un fiasco). Mais parfois, il faut savoir prendre sa distance et pétrir des arguments, même s'ils ne sont pas ce que crie ta pensée fondamentale.

Citation :
Comme il a pu le constater, je ne suis pas de cette conception des opinions, mais vu de la réponse qu'il m'a fourni, je ne peux que respecter cette opinion qui est bien loin d'être le commun quantique de l'internationalisme hippie (si tu vois ce que je veux dire).
Eh bien, je suis flatté Robert.

(L'OAS ... KILL IT WITH FIRE. Ah-ah, sans cette hyperbole, on aurait pas eu ce débat.)

_________________

From Russia with love ~


«En fait, Palladium est le croisement entre De Gaulle, James Bond et un Bisounours. »

Un fort grand ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pokebip.com/pokemon/index.php?phppage=membres/blogs/a
AAA Robert
Citoyen
Citoyen
avatar

Race d'Oiseau : Strix uralensis

Messages : 17
Date d'inscription : 06/09/2012

MessageSujet: Re: Algérie 1954-1962   Jeu 4 Oct - 20:52

Sans cette hyperbole...
^-^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PelicanSovietique
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Race d'Oiseau : Pelican

Messages : 3
Date d'inscription : 17/09/2012

MessageSujet: Re: Algérie 1954-1962   Lun 8 Oct - 17:46

J'aimes bien ce que tu as dis.
Au faite , tu es Algérien ? ^^ (comme moi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AAA Robert
Citoyen
Citoyen
avatar

Race d'Oiseau : Strix uralensis

Messages : 17
Date d'inscription : 06/09/2012

MessageSujet: Re: Algérie 1954-1962   Ven 26 Oct - 17:44

Non, Robert n'est pas Algérien.
Pour tout dire, Robert est un français lambda. Les seules relation que j'ai avec ces vieilles colonies sont les faits que mon grand père y soit né en tant que pied noir; et que son père à lui soit mort au champ d'honneur en Tunisie quelques jours seulement avant la reddition des armées allemandes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Algérie 1954-1962   

Revenir en haut Aller en bas
 
Algérie 1954-1962
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Algérie 1954-1962 (ajout version définitive)
» [Lasserre, Hélène] Quand ils avaients mon âge : Alger 1954-1962
» Livre: L'Alat en Algérie
» Emissions d’Algérie en billet avant 1962
» Restauration de ma vespa 150 de 1962

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chant du Coq :: La Grand'Rue :: La Place Publique-
Sauter vers: